dimanche 10 décembre 2017

"Perception de Paul Delvaux" : une nouvelle de Jean Jauniaux ornée de deux aquarelles inédites du peintre de Saint-Idesbald

« PERCEPTION DE DELVAUX »

Une nouvelle de
JEAN JAUNIAUX

Au Hibou des dunes / Aan de uil van de duinen 

L'histoire en trois lignes...

« A la fin de sa vie, le peintre Paul Delvaux perd progressivement la vue. Il aimait pourtant encore venir dans son musée entendre les commentaires des visiteurs. « Perception de Delvaux » évoque une rencontre imaginaire à Saint-Idesbald entre le peintre, une touriste japonaise et un autocariste … »

Le "Label" - Bilingue 
Au Hibou des dunes / Aan de uil van de duinen 

publie un livre  bilingue de 40 pages dont 2 pages quadri illustrées d’aquarelles inédites de Paul Delvaux (premier tirage : 500 exemplaires) "Perception de Delvaux"   est le premier ouvrage paru sous le label bilingue « Au hibou des dunes/ Aan de uil van de duinen » . 
"Ce "petit livre d'art" est déjà un collector...
Cadeau idéal pour les fêtes de fin d'année..."
Prix : 8 € (+ 2€ en cas d’envoi postal)

40 pages, couverture 350 gr old milll et 2 pages quadri/ livre bilingue FR-NL ISBN 978-2-9602128-0-8
Prix : 8 € (+ 2€ en cas d’envoi postal)

« En association avec la Fondation Paul Delvaux, sous le label Au Hibou des dunes, je suis heureux de vous annoncer la publication d’une nouvelle dédiée à Paul Delvaux. Celle-ci est la première d’une série de fictions courtes que je consacre au peintre de Saint-Idesbald. Le livre, remarquablement imprimé par David Callens,  est orné de deux aquarelles inédites du peintre. Premier ouvrage paru sous le label « Au hibou des dunes/Aan de uil van de duinen », il est le premier ouvrage d’une collection de nouvelles en édition bilingue français-néerlandais. Ce premier titre, édité à l’occasion du 120 ème anniversaire de la naissance de Paul Delvaux est orné de deux aquarelles choisies parmi les collections de la Fondation et inédites à ce jour. » (Jean Jauniaux)

Jean Jauniaux est l’auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles. Il est lauréat du prix Michot de l’Académie, pour son recueil « L’Année dernière à Saint-Idesbald " (Editions Weyrich
L’objet de ce prix est de « couronner un ouvrage qui chante les beautés de la Flandre ». 
Il est président du centre belge francophone de PEN International et rédacteur en chef de la revue littéraire MARGINALES.


Le livre est en vente au prix de 8€ (+ 2 € en cas d’envoi postal)
auprès de  Jean Jauniaux 
Avenue De Fré, 263/10   1180 Bruxelles jeanjauniaux@gmail.com 
                        IBAN BE16 1430 8870 3874    BIC (SWIFT) GEBABEBB
Merci d’indiquer en communication l’adresse à laquelle le(s) exemplaire(s) doivent être envoyés
ou à la

Pour obtenir un service de presse, veuillez contacter jeanjauniaux@gmail.com

lundi 4 décembre 2017

La guerre des Lulus, cinquième tome: 1918 "Le der des ders"

La Guerre des Lulus
Régis  Hautière et Hardoc 
Tome V: "Le der des ders" 
Editions Casterman

Une des évocations de la première guerre mondiale les plus originales, touchantes et réussies. 


Après quatre volumes, ("La maison des enfants trouvés" "Hans" "Le tas de briques" "La déchirure"), nous retrouvons les "Lulus" ces orphelins fugueurs qui, en août 14 avaient fui l'abbaye-orphelinat et s'étaient retrouvés derrière les lignes allemandes, pour le cinquième et dernier tome d'un des plus époustouflants récits consacrés à la première guerre mondiale dont, dans un an, sera célébré le centième anniversaire de l'armistice.
La fiction (sous quelque forme qu'elle s'exprime: cinéma, littérature, bande dessinée...) est une voie royale pour comprendre (prendre avec soi) les grands soubresauts de l'Histoire. Avec La guerre des Lulus, Hautière (scénario) et Hardoc (dessin et couleur, avec David François) nous ont entraîné à travers les quatre années du conflit qui saigna à blanc l'Europe d'Hier, comme la désignait Stéfan Zweig. Ils ont abordé, par le regard et les péripéties de quatre enfants (devenus adolescents-jeunes adultes  en 18 bien sûr) la plupart des questions que l'interminable guerre a soulevées.
Une des évocations de la première guerre mondiale les plus originales et réussies. 
Nous avons rencontré Hautière et Hardoc à l'occasion de la parution de ce cinquième album de "La guerre des Lulus" . Ils nous racontent cette aventure éditoriale qui prévoit de nouveaux albums à venir... Pour écouter cet entretien, il suffit de cliquer ici.

Jean Jauniaux, Bruxelles le 3 décembre 2017

PS: Nous avions rencontré Régis Hautière et Hardoc en 2014, au moment de la sortie du deuxième album de "La guerre des Lulus", album intitulé "Hans" et se déroulant en 1915 . Pour ré-écouter cette rencontre il suffit de cliquer ici